SACD - Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques
Entr'Actes
accueil
la moisson des auteurs
à l'étranger
la moisson des traductions
paroles d'auteurs
à l'affiche
au catalogue des éditeurs
archives actes du théâtre
 
 
Actes du théâtre :
la lettre d'information
 
Plan du site
 
[ anglais ]
 
 

la moisson des auteurs

 
     
Pour rire pour passer le temps
Sylvain Levey
Pour rire pour passer le temps
photo : Ludovic Giraudon
Actes du théâtre n° 35.[ imprimer ]
Un homme accompagné d’un deuxième homme convoque un troisième pour frapper un quatrième. D’ou ils viennent ? On ne sait pas. Pourquoi ils font ça ? On ne sait pas. Où ça se passe ? On ne sait pas. C’est un jeu ? Peut-être. Peut-être pas. On ne sait pas. C’est ça qui est bien.

« Quelle verve et quel esprit de repartie dans les échanges de Sylvain Levey, comédien et auteur.
Ses personnages, identifiés par des chiffres, inventent un jeu de l'absurde qui finit par embrouiller les esprits, tant les leurs que celui du lecteur. Une confusion lyrique et jouissive qui respire le surréalisme et la bonne humeur. Mais au-delà de cette fausse bonne humeur apparente se cache en réalité un drame, celui de la barbarie de notre monde. Car les personnages mis en scène sont deux bourreaux, leur complice et une victime.
Derrière cette comédie amère s'esquisse le jeu de la force et du pouvoir, selon le côté où on se trouve. De quoi déplorer les défaillances de notre humanité qui ne tire aucune leçon de rien.[…] Le talent de Sylvain Levey pour raconter les drames avec les couleurs de la fête, c'est encore plus percutant et cruel. »
Critique d’une internaute sur un site web de critique littéraire

Création le 14 octobre 2008 au Théâtre Quartier Libre à Ancenis par le théâtre du rictus sous le titre Asphalt jungle (Juliette suite et fin trop précoce suivi de Pour rire pour passer le temps). Puis tournée en France, en Serbie, en République tchèque, en Hongrie et au Festival d’Avignon off 2009, au Grenier à sel.
Mise en scène : Laurent Maindon. Scénographie : Christophe Garnier. Vidéo : David Beautru, Dorothée Lorang. Son : Guillaume Barriou. Lumières : Jean-Marc Pinaul. Costumes : Anne-Emmanuelle Pradier. Habilleuse : Cathy Le Corre. Avec : Yann Josso, Ghyslain Del Pino, Christophe Gravouil, Nicolas Sansier.
Editions Théâtrales, collection répertoire contemporain (suivi de Petites Pauses poétiques).
Traductions en serbe, tchèque, hongrois, allemand, catalan et anglais.

Personnages : 4 homme(s) -
Théâtrales - www.editionstheatrales.fr

1 C’est complètement con votre jeu.
2 C’est pas vraiment un jeu.
1 Non mais si c’est vrai je vous jure. C’est.
2 T’occupes.
1 C’est complètement con. Je confirme. Ce n’est pas.
2 T’occupes.
1 Ce n’est pas raisonnable. Oui c’est ça. En fait. C’est le mot. Raisonnable. Ce n’est pas raisonnable.
2 Frappe.
1 Pourquoi je. Si ce n’est pas.
2 Parce que.
1 Ca n’a pas de bon sens.
2 On s’en fout.
1 Vraiment ?
2 C’est justement ça qu’est bien.
1 Ah bon vraiment ?
2 Frappe.
3 Frappe on te dit. Ca nous fait plaisir.
1 Vous faire plaisir. Alors là. Pourquoi pas.
4 Aïe.
1 Vous voyez c’est pas bien malin. Il a mal.
2 C’est ça qu’est bien. Frappe.
3 Il fait exprès. Pour pimenter.
2 Il est joueur.
3 Il a pas mal.
2 C’est pas si grave.
3 Il fait semblant.
1 Semblant de quoi ?
3 Semblant c’est tout.
2 Ils font tous ça tu sais.
1 Qui ils ?
2 Eux. Des comme lui. Cherche pas plus loin. Pas midi à quatorze heures.
1 Ils font tous quoi ? Tous quoi ?
3 Semblant. T’es sourd c’est pas croyable ?
4 Aïe.
2 Ils passent leur temps à ça tu sais.
1 A quoi ?
4 Aïe.
2 Change de côté.
3 Sinon c’est chiant.
2 C’est trop quotidien.
3 C’est chiant le quotidien.
4 Aïe.
1 Pardon.
2 T’as pas à t’excuser.
4 Aïe.
1 A quoi ? Bordel. A quoi ?
3 A faire semblant trois fois qu’on te le dit. C’est comme ça. Faut pas les croire. Pas s’arrêter à ça.
1 Quand même. A l’œil tout amoché maintenant. Peut pas faire semblant pour l’œil tout amoché.
3 Il joue la comédie on te dit. Il fait le pitre. Le guignol. L’enfant.
2 Il a pas mal c’est certain alors frappe.
3 Frappe on te demande. Frappe sans te poser la question.
2 Gentiment. On te demande gentiment de frapper alors tu te poses pas la question et tu frappes.
1 Si c’est demandé gentiment. Alors là. Je peux pas refuser.
4 Aïe.
2 Encore une fois.
3 S’il te plaît. Dis lui. S’il te plaît. Toi. Dis-lui. Sinon.
4 S’il te plaît.
3 Articule. On comprend rien.
4 S’il te plaît.
3 C’est mieux comme ça. Non ?
2 Oui ? Ou non ? Réponds.
4 Oui.
3 On entend rien. Parle plus fort.
4 Oui.
3 Allez frappe. Tu vois. Il est en demande.
2 Il cherche. Il est en manque.
1 Si je peux lui être utile. Alors.
2 T’as mis du temps mais tu commences à comprendre.
1 Si c’est pour son bien. Alors.
4 Aïe
1 Si je peux rendre service. Alors.
4 Aïe.