SACD - Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques
Entr'Actes
accueil
la moisson des auteurs
à l'étranger
la moisson des traductions
paroles d'auteurs
à l'affiche
au catalogue des éditeurs
archives actes du théâtre
 
 
Actes du théâtre :
la lettre d'information
 
Plan du site
 
[ anglais ]
 
 

la moisson des auteurs

 
     
A cran
Carine Lacroix
Actes du théâtre n° 57.[ imprimer ]
Quelque part. Quelques heures qui font un jour. Deux potes qui attendent. Du travail, des filles, des solutions pour espérer. Quelque part. Des mois qui font une année. Deux amoureux qui ne s’attendaient pas. Qui découvrent la chaleur du cœur. Deux trajectoires, un accident et les destins de Saïd, Malaw, Gris et Leuv qui se percutent. Quelque part à la périphérie d’une ville où les journées sont rugueuses, les nuits agitées et la colère à fleur de peau.

En cours de production.

Personnages : 1 femme(s) - 3 homme(s) -

Malaw rejoint Saïd
Rituel de salutations, claquement de mains, poings serrés.


MALAW Ça va ? (Pas de réponse.) C'était comment hier ? Je t'avais dit c'était pas sûr que je vienne. A cause de mon p’tit frère. C'était bien ? Y avait du monde ? T'as vu Gladys ? T'as bu des coups ? Raconte.

SAÏD Fallait venir.

MALAW Mon p’tit frère est malade.

SAÏD Je m'en fous de ton p’tit frère.

MALAW Il fait des terreurs nocturnes. C'est le médecin qui a dit. La nuit il entend des voix, il a des visions, des carrés, des triangles, des ronds avec des couleurs du futur. Il a huit ans Pili! Tout maigre, on dirait un vieux bounty. On flippe, on veut plus qu'il s'endorme tout seul et hier soir impossible. C'était bien ? T’as eu des admirateurs ?

SAÏD N’importe quoi.

MALAW Un producteur ?

SAÏD Qu'est-ce que tu veux qu'un producteur vienne me voir.

MALAW Tu veux pas passer à la télé ?

SAÏD Jamais de la vie, je tiens à mon identité, je suis pas une pute.

MALAW Pourquoi tu dis tes textes alors ?

SAÏD Pour les dire.

MALAW C'est tout ?

SAÏD C’est tout.

MALAW Et Gladys elle est venue ? (Temps.) Ah c’est ça, elle est pas venue. (Temps.) Tu fais quoi c’ soir ?... Hein ? Tu fais quoi c’ soir ?

SAÏD J'ai les paupières à peine qui se décollent.

MALAW Tu te lèves tard !

SAÏD Quoi je me lève tard ! Déjà que c'est compliqué de remplir une journée, qu'est-ce tu veux que je foute avant. Pas dormi cette nuit.

MALAW Nous avec les travaux sous les fenêtres, pas le choix. T’as vu le chantier ? Ils démolissent tout ! Ils font sauter les étages, ils cassent les murs, ils creusent. Dans un mois le quartier c’est un trou, genre on nous a lâché une bombe. Et t'as vu le panneau ? Ils ont mis un panneau avec des dessins pour montrer comment ça va changer : centre commercial, jardins, habitations, police, neuf comme dans les films. Tu savais ? Paraît qu’y a eu une consultation. La réhabilitation ça s’appelle. Sur le panneau ils expliquent aussi le bazar, qui filent les tunes et combien ils filent. T’sais combien? T’sais combien ? Vas-y dis un chiffre Saïd. Dis. Dis. (Saïd hausse les épaules.) Des millions d’euros mon frère. J’ te jure ! Des millions d’euros. Et ils nous foutent le panneau sous le nez, sans complexe, sur le chemin de pôle emploi ! Les bâtards. J’aurais bien aimé être consulté pour bosser sur le chantier au moins. Y aurait une logique, j’habite devant. (Temps.) Tous les jours j’imagine ce que je pourrais faire pendant que je fais rien. De la tête aux pieds ça me démange.

SAÏD Tu viens de terminer un boulot tu peux attendre cinq minutes avant d’en trouver un autre.

MALAW Ça fait dix jours ! (Temps.) J’aime pas me faire réveiller par ceux qui travaillent. Ça me reste en travers les travaux. En travers les travaux. Ça sonne, non ? En travers les travaux ta ta ta… Tu veux pas écrire un truc là-dessus ? Hein ? Oh, Saïd ? Laisse tomber…