la moisson des auteurs

 
     
 
Les Fous de la reine
Jacques Rampal
 
Actes du théâtre n° 8.

Réflexion sur l’amour du Pouvoir et le pouvoir de l’Amour, cette pièce se présente sous la forme d’une fable épique et burlesque.
Dans un pays imaginaire, à une époque indéterminée (entre le Moyen Âge et l’an 3000), une reine vient de faire assassiner son jeune fils qui avait tenté de la renverser pour imposer un régime démocratique à ses bienheureux sujets. La Princesse, qui aimait profondément son frère, ignore qu’il est mort et rêve de le rejoindre dans son exil. Le Ministre, félon notoire, l’encourage dans son illusion et, lui faisant mille promesses, devient son amant dans le seul but de prendre un jour le pouvoir. Mais le Fou, amoureux fou de la Princesse et grand ami du Prince assassiné, ne l’entend pas de cette oreille…

« Entre Shakespeare et la bande dessinée […], Les Fous de la reine sont une sorte de fantaisie héroïque où les personnages nous entraînent dans un royaume que l’on voudrait croire très éloigné de nous, tant ses dirigeants n’ont que le crime à la bouche. […] Finalement c’est un drame, mais comique : il suffit de regarder la salle, tordue de rire, pour s’en convaincre. »
André Fétet, Le Parisien, 27 septembre 1997

Création au Théâtre du Gymnase, du 26 août au 5 octobre 1997.
Mise en scène : Jacques Rampal. Décors et costumes : André Stern. Lumières : Gaëlle de Malglaive. Musique : Dominique Morlotti. Avec : Marthe Mercadier, Jean-Paul Farré, Cécile Sanz de Alba, Margot Marguerite.

Personnages : 3 femme(s) - 1 homme(s) -
Éditions Librairie Théâtrale.

Pas d'extrait disponible pour cette oeuvre.