SACD - Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques
Entr'Actes
accueil
la moisson des auteurs
à l'étranger
la moisson des traductions
paroles d'auteurs
à l'affiche
au catalogue des éditeurs
archives actes du théâtre
 
 
Actes du théâtre :
la lettre d'information
 
Plan du site
 
[ anglais ]
 
 

paroles d'auteurs

 
     
     
 

Paroles d'auteur

 
Pierre Barillet
© Joel Anderson
Un hommage à David Bradby


David Bradby


Un érudit dont la passion pour le théâtre français contemporain inspira une pléiade d'ouvrages essentiels et novateurs.

« Au Royaume-Uni », entendit-on lors d'une conférence donnée en 1999, « le théâtre français, c'est David Bradby. » Remarque d'une grande justesse sur un homme qui écrivit une dizaine d'ouvrages essentiels et novateurs sur le théâtre européen, enseigna avec passion le théâtre français dans trois universités britanniques, mit en scène, traduisit et mit ses connaissances au service d'auteurs tels qu'Adamov et Vinaver. Mais l'érudition et l'enthousiasme de Bradby embrassaient un domaine plus vaste encore : le théâtre russe, le théâtre anglais contemporain, le théâtre classique japonais (il apporta son soutien à la création d'un centre de théâtre Nô à Royal Holloway, université de Londres), le travail de Peter Stein à Berlin et les pièces de Vaclav Havel en Tchécoslovaquie. A ses yeux, la recherche et la représentation théâtrale étaient intimement liées. […]

Etudiant à Oxford, il monta pour la première fois en Angleterre Le Professeur Taranne d'Adamov, avec Terry Jones, futur membre de la troupe des Monty Python. Bradby se passionna tout au long de sa vie pour le Théâtre de l'Absurde et deux de ses ouvrages en particulier, Modern French Drama 1940-1980 (1984 ; publié en français en 1990 aux Presses Universitaires de Lille sous le titre Le Théâtre français contemporain (1940-1980) dans une traduction de Françoise et Georges Dottin) et son magnifique Beckett : Waiting for Godot (2001) témoignent de cet enthousiasme.

Après Oxford, Bradby s'engagea dans une carrière universitaire. Il avait épousé Rachel Anderson, journaliste et écrivain, qui avait été costumière dans le spectacle du Révizor de Gogol, qu'il avait monté alors qu'il était étudiant. C'est aussi à cette époque qu'il décida de se consacrer à l'enseignement plutôt qu'à la pratique théâtrale. Sa « conversion » s'était produite à Paris, où il avait travaillé avec Roger Planchon. Puisqu'il ne pouvait pas être aussi bon que Planchon –ce dont il s'était rendu compte -, il opta pour son autre talent.

En 1966, il rédigea une thèse de doctorat sur Adamov à l'université de Glasgow, où il enseignait dans le département de français. En 1970, il franchit le pas et fonda, à l'université du Kent, un nouveau département, celui des études théâtrales. Il avait là toute latitude pour mettre en scène Beckett et Havel et pour initier le public britannique aux pièces de Michel Vinaver, qui vint en personne assister Bradby pour la création mondiale de Portrait d'une femme. Il enseigna également à l'université d'Ibadan au Nigéria où, en raison d'émeutes politiques, la première de sa mise en scène des Nègres de Jean Genet dût être annulée, et à Caen, où il prit la tête du département de théâtre.

En 1988, Bradby devint professeur d'études théâtrales à l'université Royal Holloway de Londres, où il resta jusqu'à sa retraite en 2007. Ses élèves gardent de lui le souvenir d'un professeur inspiré et enjoué, qui faisait de chaque cours une aventure théâtrale. […] Parmi ses ouvrages, on peut citer Directors' Theatre (en collaboration avec David Williams, 1988), The Theatre of Michel Vinaver (1993) et Mise en scène : French Theatre Now (en collaboration avec Annie Sparks, 1997).

En 2002, The Paris Jigsaw : Internationalism and the City's Stages, essai sur l'importance géographique et culturelle de Paris, creuset du théâtre, édité en collaboration avec Maria Delgado, reflète tout particulièrement son esprit pénétrant et son éclectisme. Comme toujours, Bradby restait en contact avec la scène : il crée Les Géants de la montagne de Pirandello au Royaume-Uni, devançant le National Theatre, et travaille avec le Royal Court, le Gate, la Joint Stock Company de Max Stafford-Clark, et surtout l'Orange Tree de Sam Walters, qu'il assiste lors de la production de pièces de Vinaver. C'est lors de la première de la création de Par-dessus bord, que David est nommé Chevalier des arts et lettres par l'ambassadeur de France. […]

Sa dernière apparition en public eut lieu en mai 2010, lors d'un hommage qui lui était rendu.

 
  Piers Plowright
in The Independent du 25 février 2011
traduit de l'anglais par Claire Béchet

 
 
Publications récentes
// Le Théâtre en France de 1968 à 2000 | Editions Honoré Champion (Paris), 2007
// Samuel Beckett: Waiting for Godot | Cambridge: Cambridge University Press, 2001
// Mise en Scène: French Theatre Now (with Annie Sparks)| London: Methuen, 1997
// The Theatre of Michel Vinaver | Ann Arbor: University of Michigan Press, 1993
// Modern French Drama 1940-1990 | Revised edition, Cambridge: Cambridge University
Press, 1991
// Le Théâtre Français Contemporain, 1940-1980| Lille: Presses Universitaires de Lille, 1990
[Translation of Modern French Drama 1940-1980]
// Directors' Theatre(with David Williams)| Basingstoke: Macmillan, 1988
// The Theatre of Roger Planchon | Cambridge: Chadwyck-Healey 'Theatre in Focus', 1984
[Monography accompanied by 50 slides]
// Studying Drama(with K. Pickering and P. Thomas)| London: Croom Helm, 1984
// People's Theatre(with John McCormick)| London: Croom Helm, 1978
// Adamov | London: Grant and Cutler 'Research Bibliographies', 1975


// The Cambridge Companion to Molière(ed. with Andrew Calder)| Cambridge University
Press, 2006
// Freedom's Pioneer: John McGrath's Work in Theatre, Film and Television (ed. with
Susanna Capon)
| Exeter University Press, 2005
// The Paris Jigsaw: Internationalism and the City's Stages(ed. with Maria M. Delgado)
| Manchester, Manchester University Press, 2002
// Morality and Justice: The Challenge of European Theatre(ed. with Edward Batley)|
Amsterdam: Rodopi, 2001
// Renard the Fox(with Rachel Anderson)| Oxford: Oxford University Press, 1986
[adaptation from the medieval French]
// Performance and Politics in Popular Drama(ed. with Louis James and Bernard
Sharratt)| Cambridge: Cambridge University Press, 1982


// Jacques Lecoq: Theatre of Movement and Gesture(edited and translated)| Routledge,
2006
// Sernard-Marie Koltès: Plays II(with Maria M. Delgado – introduction, chronology,
etc) | Methuen 'Contemporary Dramatists', 2004
// Eric-Emmanuel Schmitt: Plays I | London: Methuen 'Contemporary Dramatists', 2002
[introduction to four plays]
// Frontline Drama 6: New French Plays | London: Methuen, 1998
[introduction to plays by Anne, Durringer, Pellet, Pontcharra, Renaude]
// Bernard-Marie Koltès: Plays I | London: Methuen, 1997
[introduction, chronology, etc. and translations of two of the plays included]
// Michel Vinaver: Plays I; Plays II | London: Methuen, 1997
[introductions, chronology, etc. and translation of one play] 
// Michel Vinaver: Théâtre de Chambre | Bristol: Bristol Classical Press, 1995
[critical edition of three plays by Vinaver]
// Landmarks of French Classical Drama | London: Methuen, 1991
[introduction to plays by Corneille, Molière, Racine, Marivaux, Beaumarchais]
// New French Plays(with C. Schumacher)| London: Methuen, 1989
[plays by Vinaver, Koltès, Demarcy, Cousse in English translation]
// Kean | Oxford University Press, 1973
[critical edition of the plays by Dumas and Sartre]

 
 
[ retour ]